Magazine Acupuncture et nutrition à Paris - Dr Nguyen

Magazine

Un médecin

partage ses réflexions

Depuis trente-cinq ans que j’exerce la médecine, passionnément au service de mes patients, j’ai accumulé une grande quantité de réflexions sur les aspects moins directement médicaux de mon art 

Un médecin à Paris partage ses réflexions

Depuis trente-cinq ans que j’exerce la médecine, passionnément au service de mes patients, j’ai accumulé une grande quantité de réflexions sur les aspects moins directement médicaux de mon art : au fil des cas, le praticien observe en effet des phénomènes récurrents, des problèmes de société, des effets psychologiques collatéraux des maux chroniques, différents types de relation avec le praticien, etc. Inévitablement, les patients amènent donc le médecin à réfléchir sur la vie et à se demander comment il pourrait agir pour, sans sortir de son rôle, aider ses patients à prendre conscience de mécanismes délétères ou vertueux.

Tout d’abord, le partage de ses réflexions permet au médecin de créer avec le patient un lien qui dépasse l’espace du cabinet ; le patient découvre que le médecin se passionne en profondeur pour ses patients, qu’il mémorise des séries de cas pour saisir des logiques d’ensemble et qu’il s’efforce de toujours mieux comprendre les tenants et les aboutissants de la relation patient/médecin. 

En partageant mes réflexions sur mon expérience de médecin, je voudrais également faire ressentir à mes patients l’intérêt de la culture générale (sociologique, littéraire, philosophique…), qui permet de voir à travers le regard des autres, d’entendre à travers l’oreille des autres et ainsi d’appréhender plus finement le patient, donc d’enrichir le traitement proposé. A travers ces articles, je souhaiterais créer avec mes patients une proximité qui n’interfère pas avec leur intimité et qui permette de mieux expliquer l’évolution de leurs sentiments à l’égard de leur prochain, certains sentiments pouvant avoir un impact sur la santé : la colère peut créer de l’hypertension, la tristesse de la dépression, une rupture des problèmes oculaires, etc. Du point de vue du médecin traditionnel chinois, comprendre est déjà traiter, puisque, en identifiant l’organe atteint, il devient possible de traiter la cause.

En outre, lorsque le médecin aide ses patients à mieux comprendre leurs ressentis, il les amène à mettre des mots dessus et, par la même occasion, à se soulager d’un poids ou d’une confusion. Plus noblement encore, réinscrire ses souffrances ou difficultés dans un horizon philosophique les rend souvent moins effrayantes et contribue à ouvrir le chemin de la guérison ou du soulagement. Les articles que je propose ici sont autant de jalons pour que moi médecin et vous patients, nous progressions ensemble dans nos relations mutuelles et dans notre rapport à la maladie.   

Dr. Nguyen Phuong-Vinh.