Acidose et alimentation - Dr Nguyen à Paris

ACIDOSE ET ALIMENTATION

Acidose et alimentation : comment réguler son PH sanguin et urinaire ? (I)

Le PH du sang comme celui des urines a une norme, hors de laquelle des déséquilibres plus ou moins graves peuvent se développer[1]. On parle d’acidose lorsque le PH du sang ou des urines devient trop acide, entraînant des troubles plus ou moins graves.

PH du sang

PH Sang

Chez un sujet en bonne santé, le PH du sang est faiblement basique (c’est-à-dire au-dessus de 7, neutre) : il varie entre 7,35 (en-deçà, il y a acidose) et 7,45 (au-delà, il y a alcalose).

Définition de l’acidose

Il y a acidose métabolique lorsque l’organisme (après augmentation des acides ou perte des alcalins) ne parvient pas à compenser pour corriger le PH et le faire revenir aux normes.

En effet, en réponse à un apport d’acides (on parle de donneur de protons H+), l’organisme active normalement trois mécanismes de régulation :

  1. le pouvoir tampon (essentiellement grâce au bicarbonate, aux phosphates inorganiques et aux protéines, qui gèrent la charge acide) ;
  2. la compensation respiratoire (amplitude respiratoire accrue) ;
  3. l’élimination rénale (réabsorption des bicarbonates et excrétion d’acide).

Si ces mécanismes ne suffisent pas à rétablir le PH, il y a donc acidose, provoquée par quatre types d’événements :

  • après l’ingestion d’un produit qui peut être métabolisé en acide (méthanol, aspirine)
  • ou lorsque les reins ne sont pas en mesure d’éliminer suffisamment d’acides dans l’urine
  • ou lorsque l’organisme produit trop d’acides
  • ou encore lorsqu’il y a perte digestive ou rénale d’ions bicarbonates, c’est-à-dire d’HCO3 (par exemple, le bicarbonate se perd en cas de diarrhée), qui pèsent d’habitude dans le sens basique ou alcalinisant.

Il existe également une acidose respiratoire, qui se produit lorsque les poumons n’éliminent pas correctement le dioxyde de carbone, en cas de troubles pulmonaires graves ou de troubles respiratoires du sommeil.

Diagnostic de l’acidose[2]

On peut faire le diagnostic de l’acidose métabolique sur la base d’une diminution de la concentration plasmatique (dans le sang) de bicarbonates, associée à une amplitude respiratoire diminuée. Mais la présence éventuelle d’une élévation de ce qu’on appelle le « trou anionique urinaire » (TAU, soit la quantité d’ions ammonium excrétée dans l’urine) permet de mieux définir l’origine de l’acidose :

  1. TAU normal
  • acidose par perte gastro-intestinale de HCO3,
  • acidose rénale,
  • acidose tubulaire proximale (baisse de la capacité de réabsorption des bicarbonates), distale (déficit de sécrétion des H+), congénitale (très rare) ou hyperkaliémique (souvent par toxicité médicamenteuse),
  1. TAU augmenté
  • Acidocétose diabétique,
  • Acidose lactique,
  • Intoxications au méthanol et à l’éthylène glycol.

  • Contactez-nous au 01 45 25 35 14
  • Écrivez-nous
  • 224 Avenue du Maine Paris, 14ème

PH dans les urines

ph urine

Le TAU se mesure grâce aux urines. Le PH des urines est un peu plus acide que celui du sang, pour favoriser une élimination régulière des bactéries.

  • le pH normal des urines est de 5,8 (mais il peut être plus largement compris entre 5,4 et 7,2) ;
  • un pH inférieur à 5,5 est dit acide : il favorise
  • la formation des calculs d’acide urique,
  • de cystine
  • et d’oxalate de calcium
  • et peut être le signe d’une insulino-résistance.
  • un pH supérieur à 6,5 est dit alcalin : il favorise
  • la lithiase infectieuse et phosphocalcique
  • et augmente le risque de développer une infection urinaire.

Les troubles modérés de l’équilibre acide-base causent peu de symptômes, mais, s’ils s’aggravent, les conséquences peuvent être multiples (cardiovasculaires, respiratoires, neurologiques et métaboliques) et importantes. Le traitement à appliquer dépend largement de l’origine de l’acidose.

Dr. Nguyen Phuong-Vinh

[1] James L. Lewis III, « Troubles de l’équilibre acide-base », Le Manuel MSD, janvier 2020, https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-endocriniens-et-m%C3%A9taboliques/r%C3%A9gulation-et-troubles-acido-basiques/troubles-de-%C3%A9quilibre-acide-base?query=G%C3%A9n%C3%A9ralit%C3%A9s%20sur%20l%E2%80%99%C3%A9quilibre%20acidobasique

[2] F. Stucker, P. Saudan, E. Feraille et P-Y Martin, « L’acidose métabolique rénale : physiopathologie, diagnostic et traitement », Revue Médicale Suisse, vol. 3, 32112, 2007, https://www.revmed.ch/RMS/2007/RMS-101/32112#:~:text=Cette%20acidose%20se%20caract%C3%A9rise%20par,anomalie%20cong%C3%A9nitale%20chez%20les%20enfants.

Open chat
Bonjour,
Pouvons nous vous aider ?