Feugiat nulla facilisis at vero eros et curt accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril.
+ (123) 1800-453-1546
info@example.com

Related Posts

Title Image

Le blog du Cabinet

Home  /  Le blog du Cabinet (Page 4)

L’asthme est sans doute devenu le symbole pathologique de notre époque. Sa fréquence a véritablement explosé depuis le début des années 1960 et son traitement représente aujourd’hui un coût mondial supérieur à celui du SIDA ou de la tuberculose. En France, on estime que 6,7% de la population souffrent de cette pathologie chronique, soit 4, 15 millions de personnes. En moyenne 7 personnes décèdent chaque jour en France des suites d’un « état de mal ». Bien que largement répandue, l’étiologie de cette maladie est encore mal connue. Aussi le discours médical officiel ce caractérise-t-il par une impuissance certaine, n’hésitant pas à

Nous avons tous été plus ou moins sujets à des dyspepsies et notamment à leur principale manifestation : les ballonnements. Sensations de gêne parfois douloureuses souvent associées à un gonflement anormal de l’abdomen parfois accompagné d’une production excessive de gaz intestinaux, d’une perte d’appétit, de diarrhée ou de vomissements, elles touchent entre 25% et 40% de la population adulte. Les causes de ces troubles digestifs sont généralement à chercher dans une alimentation déséquilibrée ou excessive irritant le système digestif et ses propriétés fonctionnelles dont les crises de foie et indigestions sont les cas extrêmes. Les ballonnements sont généralement causés par une trop

Le désir d’amincissement est parfois assimilé à une pure exigence esthétique mais, suivant notre éthique, il s’inscrit dans une préoccupation beaucoup plus vaste en lien avec le bien-être général de la personne. Chaque corps mérite en effet d’atteindre et de conserver le poids idéal qui le mettra à l’abri de tous les effets secondaires (physiques et psychologiques) liés à la surcharge pondérale même faible. Parce que les cellules de notre corps se renouvellent essentiellement à l’aide de ce que notre estomac ingère, la nutrition n’est pas seulement appelée à aider à éliminer une surcharge pondérale : il s’agit, par l’alimentation, de

Moment crucial pour l’équilibre de la femme, du couple, de la société même, la grossesse est celui de toutes les interrogations, de tous les doutes et, bien souvent, des angoisses, du moins des inquiétudes. Que puis-je manger ? Est-ce normal que je sois déprimée ? Pourquoi suis-je si fatiguée ? Comment éviter les nausées ? Comment réussir à dormir ? Les flous qui cernent ce processus sont symptomatiques d’un état de crise, au sens du grec ancien. Car la grossesse induit bien un bouleversement physiologique aussi bien que psychologique pour la future mère. Pour ne rien arranger, alors que ces questions touchent

Une maladie mal considérée… Sans doute nous est-il à tous arrivé de changer d’humeur, voire d’écourter une sortie parce qu’une douleur insistante, communément appelée « mal de tête », s’était emparé de nous et nous rendait pénible la poursuite d’une activité ou d’une conversation demandeuses d’énergie. Néanmoins, notre commune expérience du mal de tête n’empêche pas beaucoup d’entre nous de considérer cette affection comme un mal fantôme, impossible à prouver, prétexte facile pour échapper à des obligations sociales et supposément exagéré par celui qui en souffre. Mais les personnes qui connaissent des migraines ou des céphalées à répétition et à un fort degré

L’angoisse et les troubles anxieux. L’anxiété est profondément liée à notre instinct de survie. Elle surgit à l’approche de situations dangereuses, réelles ou non, et se manifeste par une peur diffuse pouvant engendrer de véritables crises de paniques. L’anxiété est souvent liée à une contemplation par le sujet de son impuissance grandissante face « au destin qui l’entraine ». Elle stimule des réactions biologiques primaires de protection compulsive et présente une symptomatologie variée associant fortes pressions sanguines, palpitations, tremblements convulsifs, nausées et autres. Les femmes sont deux fois plus sujettes à ce syndrome de même que les personnes âgées de plus de 65 ans. Les

Les thérapies complémentaires en accompagnement du traitement du cancer Une approche complémentaire du traitement du cancer A un stade de perturbation aussi grave que le développement d’un cancer, la médecine complémentaire, tout en poursuivant son travail de remodelage du terrain, se contente d’accompagner le traitement de la tumeur : elle vise à améliorer l’état général et à diminuer les effets secondaires du traitement anti-cancéreux – nausées, douleurs articulaires, fatigue, céphalées…etc. Le Plan Cancer (2003-2007), qui a permis de développer partout en France les soins dits « de support », définit ainsi l’objectif de ces soins : « assurer un accompagnement global de la personne, au-delà des protocoles

Symbole physique d’un âge de la vie, « rite initiatique » obligé dans le passage de l’enfance à la maturité, l’acné est le cauchemar, la hantise des adolescents. Disgracieuse, douloureuse, elle est d’autant plus cruelle qu’elle frappe sa victime au moment même où celle-ci cherche à s’affirmer. N’est-ce-pas alors en effet que s’affirme tant bien que mal la conscience du genre et la conscience du monde ? Elle frappe à la puberté alors que le jeune sujet fait pour la première fois l’expérience du doute méthodique et du jeu des parades. Elle ajoute à l’émoi intérieur la faiblesse extérieure d’une lésion

La rosacée, également appelée couperose, est une maladie chronique inflammatoire de la peau du visage caractérisée par l’apparition de rougeurs et, dans les stades plus avancés, de papules et de pustules pouvant aboutir, dans les cas pathologiques extrêmes, au développement des rhynophymas défigurants.  Parce qu’elle touche le siège de l’individualité et l’interface corporelle des rapports sociaux, à savoir le visage, la rosacée est une maladie particulièrement gênante qu’il convient de traiter rapidement. Jusqu’à une période récente, la médecine occidentale s’est trouvée démunie face à cette maladie. Ses causes en étaient mal connues, problèmes vasculaires ou expositions bactériennes, mais souvent associées, dans l’esprit collectif,

ntimement corrélée au vieillissement de la population, l’hypertension artérielle est appelée à devenir, dans les pays occidentaux, un des maux du monde les mieux partagés. En France on estime que 30% de la population adulte y sera sujette d’ici 2025.  Contrairement à une idée communément répandue l’hypertension artérielle n’est pas une maladie mais un symptôme physiologique. La pression artérielle est en effet une mesure prise lors de la contraction du ventricule gauche du cœur qui projette le sang dans les artères. Le sang exerce lors de sa perfusion à l’ensemble de l’organisme, une pression sur les parois artérielles, pression systolique ou pression

Prendre rendez-vous avec le dr NGUYEN, acupuncteur et médecin esthétique à ParisPRENDRE RENDEZ-VOUS EN LIGNE
ou composer le  :
01 45 25 35 14