Feugiat nulla facilisis at vero eros et curt accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril.
+ (123) 1800-453-1546
info@example.com

Related Posts

Blog

La médecine esthétique pour les Hommes - Dr Nguyen à Paris

Les hommes et la médecine esthétique (II)

Les hommes et la médecine esthétique (II) : un engouement croissant

La place de la patientèle masculine en chiffres

Médecine esthétique pour les hommes à Paris - Dr NguyenLe secteur de la Médecine esthétique est en pleine croissance, puisqu’on estime qu’en une vingtaine d’années, entre 1997 et 2016, les actes confondus de chirurgie et de médecine esthétiques ont été multipliés par huit. Mais ce sont en fait surtout les actes non chirurgicaux (par exemple les injections) qui ont augmenté, puisqu’ils se sont multipliés par treize, tandis que les actes chirurgicaux se sont seulement multipliés par 2,2[1].

Or, au sein de ce phénomène, le rôle de la patientèle masculine est important : aux États-Unis, si les procédures esthétiques non-invasives ont augmenté de 180% entre 2000 et 2016, chez les hommes, leur augmentation est de 74%, ce qui est considérable pour un secteur si récent[2]. Depuis 1997, la part des hommes dans les procédures esthétiques aurait en effet bondi de 325%[3]. Au total, les hommes ne représentaient cependant en 2016 que 9% des procédures esthétiques, chirurgicales ou non[4] ; cela en fait une patientèle encore largement à conquérir. En corrélation, le marché des produits cosmétiques masculins affiche la plus importante croissance du secteur, avec une moyenne de 6% de croissance par an[5].

Les médecins esthétiques témoignent tous de cette dynamique. Certains estiment que leur patientèle masculine aurait augmenté de 30% en quinze ans[6]. D’autres déclarent que leur patientèle masculine, qui représentait environ 5% de leur patientèle totale dans les années 1980, en constitue à présent à peu près 20%[7]. C’est ce dernier chiffre qu’avancent la plupart des cabinets.

Les raisons de cette évolution

Il n’est pas évident d’isoler des raisons précises à cet engouement rapide des hommes pour la médecine esthétique. On sait que les critères de beauté connaissent ainsi des évolutions importantes, aux motivations multiples.

  • On peut tout d’abord souligner que l’établissement des femmes en égales sur le marché du travail a permis de détabouiser le fait de prendre soin de soi, qui a en effet cessé d’être associé au fait d’être au foyer. En observant leur collègues féminines, soucieuses de maîtriser leur apparence, de paraître à leur avantage, belles et fortes, les hommes ont pris conscience qu’ils avaient aussi intérêt à soigner leur allure. Dans un univers professionnel de plus en plus compétitif, avoir l’air en forme, jeune quel que soit l’âge, rayonnant, ne peut qu’aider à rester dans la course.
  • En outre, les générations qui ont grandi avec les réseaux sociaux arrivent à l’âge adulte et même leurs aînés se laissent séduire par un système où l’image joue un rôle essentiel. Sur Instagram, Facebook, Snapchat, WhatsApp, TikTok ou YouTube, on montre sans cesse son visage et la pression va croissant, notamment pour les jeunes hommes, d’avoir l’air à la page, bien soigné et en forme[8]. Dans un monde fasciné par l’image, il est devenu plus acceptable pour les hommes de se soucier de leur apparence.
  • La croissance globale du marché de la médecine esthétique lui a, par ailleurs, donné une visibilité qui la banalise, notamment chez les jeunes générations, tout en rassurant sur sa fiabilité. La compétitivité du marché esthétique implique de fait une recherche de plus en plus obligée à la transparence, à l’efficacité et à l’innovation[9].
  • Cette place plus importante de la médecine esthétique dans nos vies a eu un effet essentiel dans notre espace familier, puisqu’elle implique que de plus en plus de personnes de notre entourage, amis, famille, conjoints, ont pu avoir recours à la médecine esthétique. Ces éclaireurs sont alors là pour encourager les hommes de leur entourage qui seraient tentés de franchir le pas[10]. Beaucoup de chirurgiens esthétiques disent voir une nette différence entre les patients hommes plus jeunes (20-35 ans), qui ont déjà une expérience personnelle dans ce domaine, et les patients de plus de 35 ans, qui viennent souvent à l’instigation ou en compagnie de leur conjointe[11].
  • L’offre croissante des procédures non-invasives, qui intéresse particulièrement une patientèle masculine désireuse de moindres embarras (temps de réflexion, de récupération), pèse aussi de façon décisive dans l’attractivité du secteur de la médecine esthétique pour les hommes[12].
  • Des enquêtes sur les raisons qui empêcheraient les hommes de se tourner vers la médecine esthétique montrent que le coût et le temps nécessaire pour obtenir un rendez-vous ou se remettre d’une intervention sont déterminants[13]. On comprend donc que les procédures non-invasives répondent particulièrement aux attentes masculines.
  • Encore plus spécifiquement, cette évolution de la médecine esthétique inclut un intérêt de plus en plus important des spécialistes pour la patientèle masculine ; d’où des produits et procédures précisément adaptés aux hommes et à leur peau. Une raison supplémentaire pour se tourner vers ce secteur[14].

Il est à noter, d’une façon générale, que la généralisation de l’usage de produits cosmétiques par les hommes, qui cessent de les emprunter à leur compagne, est souvent une première étape pour dédramatiser le recours à la médecine esthétique. La grande majorité des hommes ont désormais une routine basique de soins de la peau[15]. Entre une crème hydratante ou antitaches et une séance d’injection d’acide hyaluronique (hydratant puissant), la différence ne paraît alors pas si considérable.

Dr. Vinh Nguyen
Médecine esthétique à Paris.

[1] L’ASAPS a compilé les données d’actes effectués entre 1996 et 2016, à l’aide de questionnaires remplis par 795 praticiens. http://www.surgery.org/sites/default/files/ASAPS-Stats2016.pdf

[2] Jose Raúl Montes et Elizabeth Santos, “Evaluation of Men’s Trends and Experiences in Aesthetic Treatment”, Journal of Drugs in Dermatology, septembre 2018, Volume 17, Issue 9, https://jddonline.com/articles/dermatology/S1545961618P0941X

[3] “MALE AESTHETIC TREATMENTS: WHAT DO MEN WANT FOR THE FACE !”, Advanced Dermatology, https://www.advdermatology.com/blog/male-aesthetic-treatments-men-face

[4] Jose Raúl Montes et Elizabeth Santos, “Evaluation of Men’s Trends and Experiences in Aesthetic Treatment”, Journal of Drugs in Dermatology, septembre 2018, Volume 17, Issue 9, https://jddonline.com/articles/dermatology/S1545961618P0941X

[5] Dr. Keaney, “The Increasing Needs of the Male Aesthetic Patient”, Dermatologist, Volume 21 – Issue 8 – August 2013.

[6] Marion Louis, « Pourquoi tant d’hommes ont recours à la médecine et à la chirurgie esthétiques », 26 mars 2018, Madame Figaro, https://madame.lefigaro.fr/beaute/pourquoi-autant-d-hommes-ont-recours-a-la-medecine-et-chirurgie-esthetique-220318-147889

[7] Charlotte de Goursac, « La médecine esthétique au masculin », AFME, 20 juillet 2012, https://www.afme.org/anti-age/autres-themes-en-anti-aging/lesthetique-au-masculin/

[8] Dr. Keaney, “The Increasing Needs of the Male Aesthetic Patient”, Dermatologist, Volume 21 – Issue 8 – August 2013.

[9] Dr. Keaney, “The Increasing Needs of the Male Aesthetic Patient”, Dermatologist, Volume 21 – Issue 8 – August 2013.

[10] “MALE AESTHETIC TREATMENTS: WHAT DO MEN WANT FOR THE FACE !”, Advanced Dermatology, https://www.advdermatology.com/blog/male-aesthetic-treatments-men-face

[11] Dr. Charlotte Tourmente, “La chirurgie et la médecine esthétique au masculin”, Allo Docteurs, 2 mai 2017, https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/chirurgie/chirurgie-reparatrice-chirurgie-esthetique/la-chirurgie-et-la-medecine-esthetique-au-masculin_22310.html

[12] Jose Raúl Montes et Elizabeth Santos, “Evaluation of Men’s Trends and Experiences in Aesthetic Treatment”, Journal of Drugs in Dermatology, septembre 2018, Volume 17, Issue 9, https://jddonline.com/articles/dermatology/S1545961618P0941X

[13] Jose Raúl Montes et Elizabeth Santos, “Evaluation of Men’s Trends and Experiences in Aesthetic Treatment”, Journal of Drugs in Dermatology, septembre 2018, Volume 17, Issue 9, https://jddonline.com/articles/dermatology/S1545961618P0941X

[14] “Understanding Men in the Aesthetic Market”, https://iapam.com/understanding-men-in-the-aesthetic-market.html

[15] Jose Raúl Montes et Elizabeth Santos, “Evaluation of Men’s Trends and Experiences in Aesthetic Treatment”, Journal of Drugs in Dermatology, septembre 2018, Volume 17, Issue 9, https://jddonline.com/articles/dermatology/S1545961618P0941X

No Comments
Post a Comment
Name
E-mail
Website

Prendre rendez-vous avec le dr NGUYEN, acupuncteur et médecin esthétique à ParisPRENDRE RENDEZ-VOUS EN LIGNE
ou composer le  :
01 45 25 35 14