Lamédecine esthétique et les hommes - Dr Nguyen à Paris

MEDECINE ESTHETIQUE

Les hommes et la médecine esthétique (VI) :
Ce que veulent les hommes.

Lamédecine esthétique et les hommes - Dr Nguyen à Paris

Quelles demandes les hommes font-ils ?

Bien que les hommes soient de plus en plus nombreux (autour de 20% de la fréquentation) dans les cabinets de médecine esthétique, leurs demandes ne rejoignent pas exactement celles de la patientèle féminine. Bien sûr, les hommes sont conscients que leurs spécificités physiologiques et morphologiques impliquent une approche singulière ; mais ce sont aussi des habitus culturels propres qui leur font exprimer des demandes un peu différentes.

Ainsi, la plupart des praticiens rapportent que leur patientèle masculine réclame des traitements requérant le temps de récupération le plus bref possible, mais permettant des résultats rapides, discrets (qui ne se remarquent ni au travail, ni dans les vestiaires[1]) et un prompt retour au travail[2]. Les traitements en une séance sont plébiscités.

En outre, beaucoup d’hommes sont assez peu informés sur l’éventail de l’offre des procédures esthétiques (c’est moins vrai des plus jeunes générations) et ils sont désireux d’obtenir du praticien des informations très détaillées, qui leur fassent visualiser ce qui les attend. Le seuil de tolérance à la douleur est plus rapidement atteint par les patients masculins, peut-être parce que les patientes seraient davantage préparées et prêtes à endurer ce qui est nécessaire pour obtenir le résultat désiré.

Pour des raisons physiologiques ou culturelles, les hommes ont par ailleurs des souhaits assez ciblés. Voici la liste des demandes les plus fréquentes :

  • Traiter la chute de cheveux ;
  • Soigner la télangiectasie, c’est-à-dire la dilatation (au-delà de 0,5 à 1 millimètre de diamètre) de petits vaisseaux sanguins proches de la surface de la peau ; la plus grande vascularisation de la peau du visage masculin les expose en effet davantage à développer des érythèmes et, à partir d’un certain âge, une rosacée phymateuse (la peau s’épaissit, devient rouge et bosselée, le nez se déforme)[3];
  • Combler les ridules et les rides, pallier la perte de volume du visage ; en 2016, les deux procédures non-chirurgicales les plus pratiquées étaient, selon l’ASAPS, les injections de toxine botulique et d’acide hyaluronique[4];
  • Faire disparaître le petit ventre (« beer belly», de buveur de bière) ou les poignées d’amour, dessiner les abdominaux (vers le fameux « six pack ») ;
  • Traiter une gynécomastie (développement excessif des glandes mammaires chez l’homme) ;
  • Donner plus de volume au menton ;
  • Rafraîchir l’apparence de la peau, grâce à une microdermabrasion ou à un peeling chimique (acide alpha-hydroxylé) ;
  • Gommer les poches de graisse sous les yeux et atténuer les cernes et/ou la « vallée des larmes », qui sont vécus comme les stigmates d’une vie stressante ; des praticiens rapportent que leurs patients en ont assez de s’entendre dire qu’ils ont l’air fatigué[5];
  • Effacer le double menton ;
  • Se défaire d’une pilosité corporelle jugée trop encombrante (jusqu’au « manscaping», la suppression de tous les poils du corps) ;
  • Atténuer la sudation excessive (hyperhidrose), par exemple par la toxine botulique ou par un traitement aux ultrasons (générant le froid ou le chaud).

D’une façon générale, le patient masculin souhaite avoir l’air en bonne santé, fort et attirant, ce qui peut être interprété, en termes évolutionnistes, comme un désir de montrer à sa famille (partenaire et enfants) sa capacité à subvenir à leurs besoins[6]. Le patient homme désire donc moins paraître jeune que paraître dynamique ; ce qui confirme bien qu’un des plus importants écueils de la médecine esthétique est de viser le rajeunissement des patients à tout prix[7].

  • Contactez-nous au 01 45 25 35 14
  • Écrivez-nous
  • 224 Avenue du Maine Paris, 14ème

Il y a différents types de patients hommes

Différentes classifications permettent d’affiner cette évaluation de la demande masculine en médecine esthétique, par exemple en mettant en évidence la différence entre les États-Unis et la France. Il y a dix ans, en 2010, les demandes les plus fréquentes dans les deux pays se listaient ainsi[8] :

États-UnisFrance
Effacer au laser les cicatrices d’acné ou améliorer ainsi l’aspect de la peauÉpilation laser
Injections à la toxine botuliqueCernes
Épilation laserRehausser traits
Comblements de rides,Toxine botulique
Chirurgie des paupièresCouperose
Liposuccion 
Gynécomastie 
Oreilles décollées 
Lifting 

Certains médecins esthétiques soulignent une différence de demande en fonction de l’âge des patients. Les plus jeunes générations, situées entre 35 et 50 ans, seraient composées d’hommes qui ont l’habitude de prendre soin de leur aspect physique et qui seraient soucieux de gommer tous les signes de fatigue (notamment poches et cernes[9]). Les générations situées après 50 ans réclameraient davantage une peau saine, sans vaisseaux sanguins apparents, sans taches pigmentaires, sans poils folâtres. Il y aurait aussi une patientèle de 60-75 ans très en forme et désireuse que cela se voit davantage.

Enfin, d’autres praticiens raffinent les distinctions en identifiant des types de patients, avec des demandes bien singulières[10]. Par exemple, le Dr. Poiraud distingue quatre types de patients masculins :

Le patient jeune, au physique soigné et avantageux, qui souhaite :

  • Renforcer un peu son menton grâce à l’acide hyaluronique ;
  • Dessiner une mâchoire plus ferme ;
  • Rehausser et faire saillir davantage les pommettes.

Le patient homme d’affaires, plus mûr en âge, qui souhaite :

  • Lisser ses rides ;
  • Redessiner sa mâchoire et retrouver des volumes perdus ;
  • Lutter contre les signes du vieillissement en général.

Le patient quadragénaire, anciennement athlétique, qui souhaite :

  • Perdre son petit ventre et ses poignées d’amour ;
  • Traiter ses taches pigmentaires ou liées au soleil, ainsi que ses lésions vasculaires cutanées ;
  • Restaurer les volumes perdus.

Le patient au physique de faux « bûcheron » (« lumbersexual»), qui souhaite :

  • Entretenir son corps déjà très sculpté ;
  • Prendre des compléments alimentaires et recevoir des conseils diététiques ;
  • Bénéficier de quelques procédures esthétiques légères (injections…).

Toutes ces spécificités de la patientèle masculine impliquent que le praticien doit proposer une approche ajustée au plus près à la fois des demandes et de la physio-morphologie de ses patients. Les interventions pratiquées ne peuvent donc être les mêmes que celles dont bénéficie la patientèle féminine.

Dr. Vinh Nguyen

Médecine esthétique à Paris

[1] Michael Eidelman, “How to educate men on aesthetic treatment”, Dermatology Times, 11 janvier 2016.

[2] Dr. Keaney, “The Increasing Needs of the Male Aesthetic Patient”, Dermatologist, Volume 21 – Issue 8 – August 2013.

[3] “MALE AESTHETIC TREATMENTS: WHAT DO MEN WANT FOR THE FACE !”, Advanced Dermatology, https://www.advdermatology.com/blog/male-aesthetic-treatments-men-face

[4] Jose Raúl Montes et Elizabeth Santos, “Evaluation of Men’s Trends and Experiences in Aesthetic Treatment”, Journal of Drugs in Dermatology, septembre 2018, Volume 17, Issue 9, https://jddonline.com/articles/dermatology/S1545961618P0941X

[5] Ariane Goldet, « Médecine et chirurgie esthétique au masculin », 24 février 2020, Notre Temps, https://www.notretemps.com/beaute/medecine-esthetique/medecine-chirurgie-esthetique-homme-demande-masculin,i213706

[6] “Understanding Men in the Aesthetic Market”, https://iapam.com/understanding-men-in-the-aesthetic-market.html

[7] Dr. Charlotte Tourmente, “La chirurgie et la médecine esthétique au masculin”, Allo Docteurs, 2 mai 2017, https://www.allodocteurs.fr/se-soigner/chirurgie/chirurgie-reparatrice-chirurgie-esthetique/la-chirurgie-et-la-medecine-esthetique-au-masculin_22310.html

[8] Charlotte de Goursac, « La médecine esthétique au masculin », AFME, 20 juillet 2012, https://www.afme.org/anti-age/autres-themes-en-anti-aging/lesthetique-au-masculin/

[9] Marion Louis, « Pourquoi tant d’hommes ont recours à la médecine et à la chirurgie esthétiques », 26 mars 2018, Madame Figaro, https://madame.lefigaro.fr/beaute/pourquoi-autant-d-hommes-ont-recours-a-la-medecine-et-chirurgie-esthetique-220318-147889

[10] Doctor Mickaël Poiraud, “The types of men who enquire about aesthetic medicine”, Estetic, 7 mai 2019, http://en.estetic-magazine.com/the-types-of-men-who-enquire-about-aesthetic-medicine/

Open chat
Bonjour,
Pouvons nous vous aider ?