Pédiatrie 8 : Problèmes de peau – Urticaire par le dr Nguyen à Paris

Pédiatrie : Problèmes de peau – Urticaire

Parmi les problèmes de peau qui touchent les enfants, l’urticaire arrive en bonne place, en particulier chez les adolescents (jusqu’à un quart d’entre eux).

 

Définition de l’urticaire[1]

 

L’urticaire est une éruption de petits boutons roses en plaques, ressemblant à des piqûres d’ortie et provoquant des démangeaisons, voire de l’œdème. L’urticaire aiguë disparaît en quelques minutes ou heures, tandis que l’urticaire profonde (entre 0,1 et 0,5 % dans la population générale) persiste plus de 6 semaines (1/3 des cas).

 

Prévalence

 

« La prévalence de l’urticaire aiguë au cours de la vie dans la population générale est de l’ordre de 15 à 20%[2] ». Une prévalence qui augmente à 50% chez les patients ayant une dermatite atopique, une rhinite allergique ou un asthme allergique[3]. Cependant, l’urticaire aiguë directement allergique (contact avec un allergène dans l’heure précédant l’éruption : médicament, aliment, venin, latex…) est rare. L’urticaire concerne 10% des enfants (entre 3,5 et 8% des plus jeunes et 16-24% des adolescents).

[1] F. Boralevi et C. Léauté-Labrèze, « Urticaire de l’enfant », Rev Fr Allergol (2009), octobre-novembre 2020, vol. 60, n°6, p. 476-483 ; Annabelle Iglesias, « Urticaire enfant : symptômes, causes et traitements », Passeport santé, 31 mars 2021, https://www.passeportsante.net/famille/petite-enfance?doc=urticaire-enfant-symptomes-causes-traitements

[2] T. Zuberbier, « Urticaria », Allergy, 58 (2003), p. 1224-1234.

[3] T. Zuberbier, J. Iffländer, C. Semmler, B.M. Henz, “Acute urticaria: clinical aspects and therapeutic responsiveness”, Acta Derm Venereol, 76 (1996), p. 295-297.

  • Contactez-nous au 01 45 25 35 14
  • Écrivez-nous
  • 224 Avenue du Maine Paris, 14ème

Causes

 

Chez les nourrissons, la cause est généralement une allergie alimentaire (lait de vache), tandis que chez l’enfant, la cause peut être virale (influenza, adénovirus, entérovirus, EBV, coronavirus), médicamenteuse (antibiotiques, anti-inflammatoires non stéroïdiens, paracétamol, codéine), alimentaire (œufs, arachide, fruits à coque, crustacés, fruits exotiques), liée à des piqûres d’insecte, à des maladies auto-immunes ou inflammatoires, de contact (pollens, latex).

 

Traitement

 

  • Si l’urticaire persiste plus de 24h, donner un antihistaminique une dizaine de jours,
  • S’il y a une réaction allergique exacerbée (troubles respiratoires, gonflement), injection intramusculaire d’adrénaline,
  • En cas d’urticaire chronique, prise prolongée (plusieurs mois) d’antihistaminique.

Acupuncture : V40 ; GI11, Rt10, E36, Rt6, VB20.[1]

Bourgeons : viome, aulne (chronique), cassis (aiguë), à raison d’une goutte sous la langue.

Homéopathie : Apis 5CH, Urtica Urens 5CH.

 

S’il est important de repérer la cause de l’urticaire, c’est notamment pour éviter le plus possible les résurgences, les symptômes pouvant être vécus très péniblement par les enfants.

 

Dr. Nguyen Phuong Vinh.

[1] « Comment réagir en cas de nausées et vomissements chez un enfant ? », Vidal, 30 mars 2020, https://www.vidal.fr/maladies/chez-les-enfants/nausees-vomissement-enfant/que-faire.html

Open chat
Bonjour,
Pouvons nous vous aider ?